Tourisme Victoriaville et sa région
Menu
Entête bulletins 2015
Voir la liste des nouvelles

Communiqués

31 mars 2014

Au printemps, on a la dent sucrée au Québec !!!

Tire sur neigeLe printemps avec ces premières journées ensoleillées et la nature qui se réveille, est synonyme pour les Québécois, de se sucrer le bec dans une cabane à sucre.

Le temps des sucres est un rituel bien ancré dans nos gènes. Cette tradition printanière existait bien avant l'arrivée des premiers colons français au Québec. La sève des érables était récoltée jadis par les Amérindiens qui utilisaient leurs tomahawks pour entailler les érables. Ces derniers se servaient d'un copeau de bois placé dans leur entaille pour récupérer la sève des érables et ensuite la concentrer en sirop. Avec le temps, les méthodes de récolte ont évolué, passant des chalumeaux auxquels on accrochait des seaux pour récolter l'eau dans des tonneaux tirés par des chevaux, à maintenant, où de la tubulure achemine l'eau par pression jusqu'à la cabane. Les cabanes à sucre telles qu'on les connaît aujourd'hui, avec un repas traditionnel composé de fèves au lard, de soupe aux pois, d'œufs, de jambon, d'oreilles de crisse (grillades de lard salé), de crêpes et de produits d'érable (sirop, beurre, tire sur la neige) sont apparues au début du 19e siècle.

La région de Victoriaville et du Centre-du-Québec regorgent de belles érablières et de producteurs acéricoles qui ouvrent leurs installations à la population et sont heureux de leur faire goûter les mets typiques du temps des sucres. En plus du repas traditionnel, il faut se sucrer la dent avec le sirop chaud sur la palette et la tire sur la neige. Les fins de semaine, plusieurs cabanes à sucre réchauffent l'ambiance en offrant de l'animation musicale avec des groupes de musique traditionnelle. Dans la région de Victoriaville, 6 cabanes à sucre invitent la clientèle à profiter pleinement de la saison printanière : cabane à sucre Jolibois de Ste-Élizabeth-de Warwick, Érable Rouge de St-Valère, Érablière St-Michel de Victoriaville, La Coulée Douce de Chesterville, Salle des Érables et Sucrerie du Lac Bijou de St-Norbert-d'Arthabaska. Aussi, pour rappeler le cachet champêtre, il y a des cabanes à sucre, telles que l'Érable rouge de St-Valère, qui recueillent encore de l'eau à la chaudière et offrent des promenades en traineau tiré par des chevaux.

Les producteurs acéricoles ne ménagent aucun effort pour offrir un excellent choix de produits d'érable. Notre province génère les 2/3 de la production mondiale de sirop d'érable. Sachant qu'un érable peut donner 60 à 160 litres de sève par saison, selon les conditions climatiques, et qu'il faut 30 à 40 litres de sève pour faire 1 seul litre de sirop, on comprend tout le travail nécessaire derrière chaque produit fait à partir de ce nectar sucré.

Afin de trouver la cabane à sucre de votre choix, il y a un site regroupant plus de 200 cabanes à sucre au Québec, lesquelles sont regroupées par région : www.cabaneasucre.org Il faut aussi consulter le site de Tourisme Victoriaville et sa région www.tourismeregionvictoriaville.com sous la rubrique ATTRAITS/ACTIVITÉS/Cabanes à sucre, pour obtenir plus de détails sur celles de notre région.

Avec le retour des journées ensoleillées et des nuits sous le point de congélation, il faut profiter pleinement de cette courte saison des sucres. « En caravane, allons à la cabane ».

Bon printemps !

Par : Joanne Côté Tourisme Victoriaville et sa région
Agente d'accueil et de commercialisation


Voir la liste des nouvelles

Tourisme Victoriaville et sa région
150, rue Notre-Dame Ouest
Victoriaville, Québec
G6P 1R9


Téléphone : (819) 758-9451 ou 1 (888) 758-9451
Courriel : info@tourismeregionvicto.com
Site internet : www.tourismeregionvictoriaville.com