Aller au contenu
COVID-19

Vivez une expérience 100 % agréable chez nous: contactez les entreprises avant de vous déplacer afin de confirmer leurs heures d'ouverture et les services offerts.

La spectaculaire migration de la Grande Oie des neiges Tout ce qu'il faut savoir pour en profiter

  • En date du 25 octobre 2020 : 55,000 Oies des neiges étaient présentes au Réservoir Beaudet!

Chaque année à Victoriaville, nous avons le privilège d'assister à la plus importante migration de la Grande Oie des neiges à l'est du Canada! Pendant quelques semaines en octobre et en novembre, ces magnifiques volatiles nous offrent tout un spectacle au Réservoir Beaudet, qui offre la halte  parfaite dans leur grand voyage migratoire. 

Depuis maintenant une  vingtaine d’années, je réponds aux nombreuses questions des  visiteurs  qui viennent de partout au Québec pour admirer ce  phénomène naturel. Sans être ornithologue, j'aime les observer et je prends toujours plaisir à parler de nos vedettes de l'automne !    

De jour ou en soirée, les envolées sont toujours spectaculaires. - Crédits photos: Guy Samson (centre), Les Maximes (gauche-droite)

1. Quand est-ce qu’elles arrivent?

  • En date du 25 octobre 2020 : 55,000 Oies des neiges étaient présentes au Réservoir Beaudet!

La question la plus fréquente! Comme pour la plupart des espèces, les voyages sont déterminés en fonction de la température. Je confirme donc sans hésitation que les dates peuvent varier d’une année à l’autre! On peut quand même dire sans se tromper que dès le début octobre, on commence à les voir arriver doucement. Une vingtaine par ici, une cinquantaine par-là. Elles sont toujours précédées des Bernaches du Canada, aussi appelées Outardes, que l’on reconnaît à leur plumage plus foncé et à leur cou et tête noirs arborant de belles joues blanches!

C’est à la fin octobre que l’on assiste habituellement au pic de la migration. Essayez donc de les compter pour voir! 100 000… 150 000, un super exercice de calcul mental! Je vous invite à nous suivre sur facebook pour être à jour sur l’évolution de la migration.

Depuis quelques années, Madame Sophie Thibault, chef d’antenne à TVA et photographe ne manque pas de venir chez nous à l’automne. En 2019, elle mentionnait dans le cadre de sa chronique Derrière ma caméra :

« Le clou du spectacle, c'est quand toutes ces oies décident qu'elles repartent, d'un même souffle, vers les champs se nourrir. Le bruit des ailes et leurs cris, cela prend littéralement aux tripes. »

Le Réservoir Beaudet à vue d'oies! - Crédits photos: Les Maximes

2. Pourquoi chez nous?

Les Grandes Oies des neiges partent de l'Arctique, où se trouve leur aire de nidification. Une fois la descendance assurée, elles entreprennent un immense périple de 4,000 km qui les mènent sur la côte est des États-Unis. Une distance énorme à vol d'oiseau, sous la pluie, dans le vent, peu importe les conditions. Elles méritent bien une petite pause! C’est en1997 qu’elles ont décidé de s’arrêter au Réservoir Beaudet pour la première fois. Elles ont vite compris que ce bassin d’eau calme, avec ses champs de maïs à proximité, était l’endroit idéal pour reprendre des forces. Il faut croire qu’elles apprécient la ville, puisqu’elles reviennent chaque année depuis plus de 20 ans.

Les oies ne le savent peut-être pas, mais le parc du Réservoir Beaudet est une zone importante de conservation des oiseaux (ZICO) et une destination ornithologique d’exception. À ce jour, 269 espèces y ont été observées. La diversité des feuillus, les pinèdes, les petits boisés pour se camoufler, les zones humides, tout est là pour être aux oiseaux!

Le Réservoir Beaudet offre une rare chance de voir les oies d'aussi près! - Crédits photos: Les Maximes

3. Pourquoi dit-on que c’est le meilleur endroit pour les voir?

Une question facile cette fois! Imaginez-vous installé bien confortablement dans votre chaise, un p’tit café à la main. Autour de vous, les oies picorent tranquillement sur la berge. Un bruit survient, à peine perceptible, ou peut-être que l’une d’entre elles a donné un signal… et voilà que le ciel se remplit, il y en a partout! Un nuage de plumes se déplace au-dessus de votre tête. Il faut le vivre pour comprendre l’ampleur du spectacle.

Le réservoir c’est aussi un lieu parfait pour une petite randonnée à vélo ou à pied puisqu’un sentier bien aménagé de 5,2 km fait le tour du lac. Si vous possédez des jumelles, voilà le bon moment pour les sortir de votre tiroir puisque vous avez de bonnes chances d’apercevoir quelques-uns des nombreux oiseaux qui ont élu domicile dans le parc. D’ailleurs je vous suggère de télécharger l’application BaladoDécouverte Victo et ses oiseaux – Le Réservoir Beaudet avant de partir. Une façon des plus originales de découvrir les lieux, je vous le promets!

Tout ça, en pleine ville, avouez que c’est étonnant! Et j’oubliais un point à ne pas négliger… Au cas où le spectacle vous tiendrait captif plus longtemps que prévu, à une centaine de mètres à vol d’oie, vous trouverez tout ce qu’il faut pour survivre! La Fromagerie Victoria et sa fameuse poutine, ainsi que d’autres restos tels Saint-Hubert Express et Harvey’s se trouvent juste de l’autre côté de la rue. Vous serez assuré de revenir vite pour la suite du spectacle!

4. À quelle heure dois-je venir pour ne pas les manquer?

Oups, là ça se corse! Journée ensoleillée ou pluvieuse? Le vent les bouscule sur le lac où l’air est figé autour d’elles? Nos visiteuses peuvent décider de relaxer un peu ou encore de déguerpir au plus vite!

Habituellement, elles quittent le réservoir au lever du jour pour se rendre vers les champs de maïs où elles passent l’avant-midi à se bourrer le bec! En début d’après-midi, elles reviennent au réservoir pour boire un p’tit coup et se reposer un peu. Elles vont et viennent comme ça tout au long de la journée. Au crépuscule, elles reviennent dans leur tout inclus pour la nuit! Si la journée est pluvieuse, la plupart d’entre elles resteront aux champs pour la journée. Si ceci, si cela, à moins que… c’est à la fois si simple et si compliqué! Personnellement, mon moment préféré c’est au coucher du soleil quand elles reviennent. On dirait que leur ventre prend une couleur d’acier, une espèce de bleu inventé juste pour elles.

Une superbe envolée, maintenant imaginez le bruit qu'elles font! - Crédit photo: Les Maximes

5. Est-ce qu’il y a autre chose à faire autour?

Quand on dit que le #bonheurestproche, ce n’est pas pour rien! À Victoriaville, vous n’êtes jamais à plus de 15 minutes de votre but!

Que vous soyez un habitué ou non de la place, il faut absolument faire un arrêt au parc du Mont Arthabaska. La vue du belvédère est tout simplement magnifique à l’automne et les sentiers bien aménagés vous permettront de vous délier les mollets et d’apercevoir à quelques mètres la gigantesque sculpture de l’artiste Indra Singh et la Maison recyclée des artisans du rebut global. D’autres parcs, comme le Boisé-des-Frères-du-Sacré-Cœur et  Terre-des-Jeunes sont aussi reconnus comme lieux d’observation d’oiseaux et vous offrent de magnifiques sentiers vous permettant de les repérer.

Envie d’une soirée en ville, d’un bon souper ou d’un spectacle? Le Quartier Notre-Dame est l’endroit idéal pour dénicher de bons restaurants ou un spectacle!

Pour ne rien manquer, je vous suggère fortement de rester pour une ou deux nuitées! Des hôtels et gîtes des plus sympathiques vous attendent. Cela vous donnerait le temps de voir une autre facette de la région… celle qui vous propose ses légendaires découvertes gourmandes! À ce temps-ci de l’année, nos fabuleux producteurs ont tout ce qu’il faut pour remplir votre glacière avec les meilleurs produits d’ici. Manger local, c’est tellement bon!

Les plus beaux paysages et les meilleurs fromages, c'est chez nous! - Crédits photos: Les Maximes

Les Grandes Oies des neiges s'en viennent et on est très excités de les recevoir!

Mettre le nez dehors, en respectant les consignes de la Santé publique, c’est une vraie potion magique pour la santé physique et mentale et c’est sécuritaire. La région offre de grands espaces, la distanciation est facile à respecter chez nous, profitons-en!

Voici quelques liens qui pourraient vous être utiles:

Jacinthe Lefebvre est une experte de la région! Elle fait partie de l’équipe de Tourisme Victoriaville et sa région depuis 20 ans! C’est elle qui vous répond avec le sourire au téléphone et qui vous donne toujours les meilleurs conseils pour découvrir notre coin de pays. 

À lire aussi

Haut de page