Aller au contenu
COVID-19

Vivez une expérience 100 % agréable chez nous: contactez les entreprises avant de vous déplacer afin de confirmer leurs heures d'ouverture et les services offerts.

Quoi faire pendant le Vélo Victo Fest? Faites le plein d’expériences à vivre dans la région

Ça roule au centre-ville! Crédit photo: Guy Samson

Vous êtes sur votre départ pour vivre l’expérience vélo de l’été au Vélo.Victo.Fest (VVF)? Le plus grand événement cycliste sur route au Canada. Que vous soyez un participant aguerri ou un accompagnateur qui recherchez de l’authentique sans complication, des produits gourmands, des sorties inusitées, on est ici pour vous assurer d’un séjour mémorable! 

Dans ce qui va suivre, on va vous montrer que dans Victoriaville et sa région, on sait accueillir notre monde et que ce n’est pas pour rien qu’on dit que #lebonheurestproche

Prenez le temps de découvrir des paysages à couper le souffle - Crédits photos: Les Maximes

Une ville centre au cœur de paysages remarquables 

Victoriaville est située à proximité de Montréal, de Québec, de Trois-Rivières et de Sherbrooke, bref en plein cœur du Québec! En moins d’une heure et demie, vous vous retrouvez en terre de plaisirs gourmands et de paysages ouverts donnant sur la plaine du Saint-Laurent ou sur de magnifiques vallées des Appalaches. Oui oui, ici c’est une région avec vues. La Véloroute des Appalaches n’est pas le coup de cœur de plus en plus de cyclistes pour rien, c’est un secret de moins en moins bien gardé et c’est tant mieux!

Des terrasses ensoleillées toujours prêtes pour la fête! - Crédits photo: Les Maximes

En plus d’être la ville hôte du VVF, Victoriaville est aussi LA ville centre de la région. Ville à échelle humaine et sécuritaire on y retrouve tous les services nécessaires à un séjour parfait : restos, terrasses, magasins, divertissements et hébergements. Parlant hébergement, la région vous offre de tout, de l’hôtel 4 étoiles, aux gîtes, en passant par les campings et les chalets au bord de l’eau! On vous suggère de jeter un œil à la section « où dormir » de notre site Internet.

Donc, vous êtes à Victoriaville et pendant que votre amoureux ou amoureuse met à l’épreuve son « humilité » dans les contreforts appalachiens, vous vous demandez quoi faire? Tout d’abord, il faut savoir que le VVF se tient au parc Ste-Victoire. C’est un superbe espace vert situé au centre-ville et à quelques enjambées de la rue Notre-Dame où l’on retrouve un lot de terrasses toutes plus invitantes les unes que les autres. L’offre est diversifiée et les menus proposés combleront vos attentes gourmandes! Pour en savoir plus sur 13 terrasses au centre-ville, c’est par ici.

Parc, salle de spectacle ou activité sportive, on se donne rendez-vous sur la rue Notre-Dame - Crédits photos: Les Maximes

Un centre-ville convivial et plein de verdure 

On y retrouve aussi plusieurs boutiques, bars et notre principale salle de spectacle, le Carré 150. Une soirée souper-spectacle pourrait être une belle idée de soirée relaxe entre amis, non? Si vous avez de l’énergie à dépenser et que vous recherchez quelque chose de plus inusité, on vous suggère d’aller faire une petite heure au Campus Escalade. Ce centre d’escalade sur bloc est installé au cœur d’une ancienne église en plein centre-ville de Victoriaville. Sur place vous pourrez louer des chaussures d’escalade et même accéder à un cours d’initiation, si vous le souhaitez! Il y a même un impressionnant mur de grimpe de 14 mètres à 45 degrés, rien de moins que le plus gros du genre au Canada! 

Une ville entourée de parcs accessibles et tout simplement magnifiques - Crédits photos : Les Maximes

Envie de vous dégourdir les jambes tout en restant zen?

On retrouve dans Victoriaville plusieurs sites favorables pour faire de courtes comme de moyennes randonnées. À deux pas du site principal de VVF, on retrouve le parc Terre-des-Jeunes qui longe la rivière Nicolet. Ses arbres matures et son grand boisé naturel parsemé de sentiers vont vous charmer à coup sûr. C’est aussi l’endroit idéal pour faire de l’observation ornithologique avec plus de 150 espèces d’oiseaux répertoriées.

Un peu plus loin, vers le secteur du vieil Arthabaska, c’est le Boisé-des-Frères-du-Sacré-Coeur, un magnifique parc naturel qui mérite votre attention. En plus des sentiers bien aménagés, vous aurez peut-être la chance d’y trouver des œuvres de land art créées par des artistes locaux.

Et si vous ne deviez faire qu’un seul parc, et bien, c’est le Mont Arthabaska. Avec ses 10 km de sentiers balisés et sécuritaires, ses 19 km de vélo de montagne, un « pump track » digne de la côte ouest et surtout une vue d’exception sur la ville et la plaine du Saint-Laurent, c’est tout simplement incontournable! Et il y a encore tellement plus à faire découvrir à l’amateur de marche. Bref, les plus beaux sentiers de randonnées de Victoriaville et sa région, c’est par ici.

Quand l’art et l’histoire vous invitent - Crédits photos: Les Maximes

Histoire et avant-garde en harmonie

Vous êtes plutôt du genre « culture »? Dans ce cas on a de quoi vous satisfaire aussi! Pour l’art actuel ou contemporain, c’est chez Atoll art actuel ou au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger que ça se passe! De plus, les deux galeries sont situées en plein centre-ville ou à deux pas de là. Côté patrimoine, trois lieux d’exception vous attendent. Tout d’abord, le Musée Laurier, lieu historique national du Canada et résidence du premier Canadien français à être premier ministre du Canada. Votre visite se prolongera au Musée de l’Hôtel des postes, où histoire et art se conjuguent. Pendant que vous êtes dans le secteur, prenez le temps de déambuler sur la rue Laurier pour admirer toutes ses maisons victoriennes. Un arrêt à l’Église Saint-Christophe-d’Arthabaska s’impose aussi! Classée monument historique, il s’agit d’un véritable joyau. Ses murs et sa voûte contiennent plus de 70 tableaux reproduisant des œuvres de Léonard de Vinci, Rembrandt, Michelangelo, Murillo et autres, dont on retrouve les originaux à la Chapelle Sixtine ou dans divers musées européens. C’est vraiment à voir!

Une bonne poutine de la Fromagerie Victoria! Crédit photo: Les Maximes

#poutinenationVicto : origine d’une déferlante mondiale

Envie de vous aventurer un peu à l’extérieur pour découvrir la région? Quelle bonne idée! Pourquoi ne pas succomber à un plaisir coupable par la même occasion? Juste à côté de Victo il y a la municipalité de Warwick. Douze petits kilomètres via le Parc linéaire des Bois-Francs et vous savez quoi? C’est là qu’est née la POUTINE! Avouez que ça vaut un p’tit coup de pédales supplémentaire! La Fromagerie Victoria avec son fromage frais du jour vous propose la poutine à son meilleur ainsi qu’un bar laitier. À Warwick, on vous suggère également la Brûlerie des Cantons pour un bon café latté ou glacé, histoire de digérer… ou pour la route jusqu’à Kingsey Falls!

À Kingsey Falls, ce ne sont pas les activités qui manquent - Crédits photos: Les Maximes

C’est à Kingsey Falls que se trouve le Parc Marie-Victorin, un des plus beaux jardins du Québec. De surcroît c’est un parc écologique et le lieu où les mosaïcultures géantes ont été inventées. Vous tomberez sous son charme, aucun doute. Une nouvelle activité est aussi offerte à Kingsey Falls, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir la rivière Nicolet Sud-Ouest en voguant paisiblement sur une planche à pagaie? Informez-vous chez SUP et cie! Finalement on ne peut passer à Kingsey sans s’arrêter à la Distillerie B pour une expérience de dégustation de leur gin artisanal à base de miel et de leurs hydromels!

On vous revoit quand?

On pourrait continuer comme ça avec des propositions pendant encore un bon bout. Pensons aux spas, à notre ferme brassicole La Grange Pardue et à la Balade Gourmande, le plus grand marché public à ciel ouvert du Québec et qui s’en vient à grands pas! Ou encore nos micro-aventures pour vivre une expérience authentique avec de vrais passionnés. Tout ça pour vous dire qu’ici, dans Victoriaville et sa région que ce soit pour un court ou long séjour, vous ne vous ennuierez pas. C’est garanti!

Au plaisir de vous voir au Vélo.Victo.Fest - Crédit photo: Classique des Appalaches

À lire aussi

Haut de page